Travaux de maçonnerie : quels outillages faut-il avoir ?

outil maçon

Passionnante, la maçonnerie est accessible à tout le monde. Les travaux requièrent tout de même quelques outils de base. Redécouvrez à travers ces quelques paragraphes les principaux équipements à avoir pour réaliser des murs, des revêtements ainsi que divers ouvrages.

Des outils pour le traçage et les mesures

Le mètre ruban fait partie des outils qu’un maçon doit avoir sur lui en permanence pendant ses heures de travail. L’idéal serait d’avoir un modèle avec 10 mètres de longueur. Cependant, des versions plus courtes sont aussi disponibles sur le marché. Une équerre est également indispensable pour les angles. Dans de nombreux cas, la nécessité d’un cordeau à tracer s’est révélée incontournable. Il s’agit d’un moyen de travailler efficacement un ouvrage. Les entreprises de construction doivent disposer d’un théodolite ou d’un instrument de mesure similaire. Ce genre de machine permet d’avoir une précision millimétrée sur un projet. Les angles et les longueurs sont parfaitement respectés grâce à cet appareil qui se décline en différents modèles, notamment des versions portatives.

Le nécessaire pour les travaux de coffrage

La réalisation de coffrage constitue une étape importante dans le métier d’un maçon. Cette partie requiert un certain nombre d’équipements pour façonner le bois. Un professionnel devrait disposer d’un marteau avec suffisamment d’inertie pour enfoncer les gros clous. Il lui faut également une scie égoïne pour débiter des planches. Les serre-joints figurent parmi les outillages indispensables. Souvent de forme plate, ils servent à maintenir les différents éléments d’un coffrage fait essentiellement de tasseaux. Une scie circulaire peut aussi être utile pour sectionner du bois carré. Ce genre d’appareil reste facultatif, mais il permet tout de même de gagner du temps.

Quelques équipements indispensables pour le contrôle

Un certain nombre d’outils de contrôle devrait être à portée de main du maçon pendant l’accomplissement de sa mission. Qu’il soit professionnel ou incorrigible amateur, il lui faut un fil à plomb. Cette méthode millénaire a toujours permis de vérifier la verticalité d’un mur. Plus récents et pratiques, les niveaux laser ont fait leur apparition il y a quelques décennies. Cet équipement est d’une redoutable efficacité sur un chantier de plusieurs étages. Les importantes constructions l’utilisent systématiquement. Plus maniable, le niveau à bulle sert à avoir un plan vertical et une ligne horizontale, selon le besoin du maçon. Il est employé pendant le montage d’un en parpaings ou les briques.

D’autres outillages pour un maçon averti

La maçonnerie englobe un grand nombre d’ouvrages. Ce qui étend les compétences et les outillages des professionnels du secteur. Ils peuvent par exemple disposer d’un marteau-piqueur pour les travaux de démolition. Le perforateur électrique et la meuleuse figurent aussi dans la liste des équipements. Puis, il y a la cisaille, la pince à ferrailler et la cintreuse. En effet, les maçons doivent eux-mêmes préparer les armatures pour le béton. Dans tous les cas, les outillages sont à retrouver dans un magasin spécialisé ou auprès d’une enseigne de bricolage. Des centrales d’achat sont aussi opérationnelles pour ceux qui veulent faire de grosses commandes.